La Compagnie des ombres: À quoi sert lhistoire ?

La Compagnie des ombres: À quoi sert lhistoire ?. On a 42 La Compagnie des ombres: À quoi sert lhistoire ? gratuitement PDF télécharger: 3.7 étoiles sur 5

La Compagnie des ombres: À quoi sert lhistoire ?

de Michel De Jaeghere  
3.7 étoiles sur 5
Editeur : 400 pages
Size: 20.82 MB
Collection : Les Belles Lettres (20 septembre 2016)
ISBN-10: Français
ISBN-13: 2251446001
Langue :
Dimensions du produit : 978-2251446004
Moyenne des commentaires client : 12,2 x 2,8 x 19,3 cm
Description du produit :

Ils ont été pharaons, empereurs romains, rois de France, croisés, missionnaires, conquérants, bâtisseurs de palais et de cathédrales, découvreurs de mondes nouveaux. Ils ont connu livresse de la gloire, lamertume de la défaite, ils ont peiné dans les travaux. Ils ont incarné l’aventure de l’Occident jusqu’aux extrémités de la terre, ils ont dû faire face à la barbarie, à la guerre, à la terreur et à la tyrannie totalitaires. De la profondeur de l’Égypte ancienne aux conflits qui ont ouvert le XXIe siècle, ils offrent la plus étonnante des galeries de portraits. Marc Aurèle y croise Christophe Colomb, Louis XVI, Honoré d’Estienne d’Orves ou Hélie de Saint Marc. Ils forment la compagnie des ombres, surgie du passé pour nous offrir un tête à tête. Un dialogue singulier avec les morts.
L’histoire est trop souvent traitée comme un cadavre par des médecins légistes si attentifs aux organes qu’ils prélèvent sur le corps dont ils font l’autopsie que leur échappe son mystère, ce qui lui donnait sa vie même. Elle est, ailleurs, considérée comme le divertissement d’un jour, l’occasion d’une promenade sans enjeu. Les textes réunis ici comme en un recueil de nouvelles voudraient s’inscrire dans une autre tradition, celle d’une histoire méditative : une histoire tournée vers la recherche de ce qu’elle a à nous dire d’essentiel, de vital sur nous-mêmes. Ils se proposent de convoquer les ombres du passé pour nous donner à contempler ce qui n’est pas mort avec elles. Nous doutons aujourd’hui que l’histoire puisse être maîtresse de vie : « magistra vitae », disait Cicéron. Nous voulons croire que nous n’avons plus rien à apprendre d’elle. Il nous manque d’avoir les yeux ouverts sur ce qui fait échapper ses protagonistes à leur condition mortelle

télécharger La Compagnie des ombres: À quoi sert lhistoire ?